Zone de Texte: Région Provence-Alpes-Côte d'AzurZone de Texte:

l'Inventaire général du Patrimoine culturel

François MIMAULT (attribué à)

La Vierge à l’enfant entre saint Pons et saint Sébastien, 1er quart du 17e siècle, huile sur toile.

Castellane, église d’Eoulx, Marc Heller, 2005.

La présence de ce tableau est attestée par la visite pastorale qu’effectue Monseigneur Soanen à l’église d’Eoulx en 1704 sans toutefois que ce dernier ne mentionne son auteur. Malgré son état, rendant la lecture de certains détails difficiles, nous pensons que cette œuvre peut être attribuée à François Mimault. Le parti pris un peu archaïque d’aligner frontalement et au tout premier plan du tableau les trois personnages répond tout d’abord à une construction habituelle chez le peintre, déjà rencontrée à Clumanc et à Moriez. Il existe d’autre part une ressemblance évidente entre le modèle du saint Antoine ermite de Moriez et l’évêque saint Pons d’Eoulx : même visage émacié, même nez long et fin, traitement de la longue barbe blanche ondulée identique. L’anatomie de saint Sébastien, le dessin des muscles de la cuisse droite notamment sont eux aussi tout à fait comparables au traitement du corps du Christ dans le Baptême du Christ daté de 1625 et conservé à l’église de la Madeleine à Aix-en-Provence. Enfin, l’utilisation que fait le peintre du noir pour souligner les pommettes saillantes de saint Sébastien, est identique à celle dont il use pour représenter le visage de la Vierge dans la Descente de croix de Mons (Var, datée et signée de 1616) ou pour le visage de saint Jean l’Evangéliste dans La Vierge à l’enfant et sainte Anne entre saint Jean-Baptiste et saint Jean de l’église de Bargemon (Var), également datée de 1616.

Castellane, église d’Eoulx, tableau la Vierge à l’enfant entre saint Pons et saint Sébastien